Philippe Dorin

Philippe Dorin partage son temps entre l’écriture et le théâtre. Il est notamment l’auteur de pièces pour jeunes publics (Villa Esseling Monde ; En attendant le Petit Poucet…), de contes et de romans pour la jeunesse (Les Trésors du petit matin ; Paroles d’ange…), ainsi que de textes radiophoniques (Vingt secrets pour apercevoir les fées ; Mes Petits Mots d’amour…) mis en ondes sur Radio France. Plusieurs sont traduits et ont été montés en Pologne et en Allemagne. Entre 1980 et 1990, il travaille avec le Théâtre Jeune Public de Strasbourg pour lequel il écrit de nombreuses pièces mises en scène par Eric de Dadelsen (Le Conducteur d’île ; Ogrrre ! ; Ram Dam, Le Miroir sonore…). En 1985, il reçoit la Bourse d’aide à l’écriture du Ministère de la Culture pour Villa Esseling Monde (Éditions La Fontaine), qui sera créée au Théâtre des Jeunes Spectateurs de Montreuil.

À partir de 1994, il invente avec Sylviane Fortuny de nouvelles formes de travail avec les enfants, autour de l’écriture et des arts plastiques, à partir de boulettes de papier, de petits cailloux blancs et d’encre bleue. Elles aboutissent à des ateliers, des expositions dont Armand Étienne, l’homme qui ne voulait pas aller à la ligne, mais aussi des spectacles : Le Monde, point à la ligne et En attendant le Petit Poucet. En 1999, en partenariat avec la compagnie Flash Marionnettes, il écrit Babel France et à l’initiative du Théâtre de la Marionnette à Paris, il effectue une résidence d’auteur dans une école du 11ème arrondissement de Paris. Son texte Bouge plus !, a été mis en scène par Michel Frohely au Théâtre de l’Est parisien. Philippe Dorin y était « auteur engagé » lors de la saison 2004-2005. Cette même pièce y est reprise en 2007 en alternance avec Christ sans Hache (mises en scène Michel Froehly). Ses pièces sont publiées à L’École des Loisirs, chez Les Solitaires Intempestifs et aux Éditions La Fontaine.

Philippe Dorin a reçu en 2008 le Molière du jeune public pour sa pièce L’hiver quatre chiens mordent mes pieds et mes mains.