Au creux de l’oreille

Un projet du : Théâtre Catapulte en collaboration avec La Nouvelle Scène Gilles Desjardins

Recevez votre petit instant de théâtre murmuré

Au creux de l’oreille – Ontario

Le Théâtre Catapulte, en collaboration avec La Nouvelle Scène Gilles Desjardins, lance en Ontario français le mouvement Au creux de l’oreille, initié par Wajdi Mouawad (La Colline – Théâtre national, Paris) et lancé au Québec par le Théâtre Périscope.

Offertes du 2 au 31 mai par des comédiens et comédiennes de l’Ontario français, ces séances gratuites de 15 minutes au bout du fil proposent des lectures de poésie, de littérature ou de chanson.

DU MERCREDI AU DIMANCHE
De 16 h à 20 h
Du 2 au 31 mai 2020

Pour réserver votre rendez-vous téléphonique avec un.e artiste, remplissez le formulaire en ligne :

RÉSERVEZ VOTRE APPEL ICI

Le Théâtre Catapulte et La Nouvelle Scène Gilles Desjardins mettent sur pied ce mouvement en Ontario français à l’instar de l’initiative de La Colline à Paris et de celle du mouvement québécois Au creux de l’oreille, porté par Marie-Josée Bastien, Linda Laplante, Marie-Hélène Gendreau, Catherine Hughes, Nicolas Gendron et l’équipe du Théâtre Périscope. Comme le disent ces artistes, « en cette période de confinement, l’initiative brise l’isolement par des lectures offertes au téléphone. »

Ces appels intimes de 15 minutes offrent des moments artistiques privilégiés à des auditeur.trice.s partout en province. Des lectures d’extraits d’essais, de nouvelles, de romans, de poésie, de théâtre ou encore de textes de chansons – au choix des lecteur.rice.s – permettent de maintenir le lien avec le public et contribuent à faire vivre la rencontre humaine et artistique.

Alors que le mouvement québécois partage les mots de la poète Hélène Dorion: … il y a quelqu’un au bout des mots …, nous partageons ceux du poète Patrice Desbiens : …phrase par phrase l’amour devient rumeur…

Au grand plaisir de vous compter parmi nous, au sein de ce nouveau mouvement Au creux de l’oreille, logé au coeur de l’Ontario français,

Les porteur.euse.s du volet ontarien :

Théâtre Catapulte
en collaboration avec La Nouvelle Scène Gilles Desjardins
Danielle Le Saux-Farmer, Martin Cadieux, Sophie Ducharme, Élyse Enright et Benoit Roy

 

MOT DE LA DIRECTRICE ARTISTIQUE DU THÉÂTRE CATAPULTE

J’essaie d’être optimiste. Ça marche pas tout le temps.

Mais de ce désordre, qui nous immobilise et nous isole, émerge un projet comme Au creux de l’oreille, qui crée un sens. Ces rendez-vous téléphoniques entre lecteurs et auditeurs, artistes et citoyens, incarnent la fonction sociale et réparatrice de l’art : ils contribuent à raccommoder le tissu social fragilisé par cette période trouble que nous traversons tous.

Je suis vraiment heureuse de pouvoir démarrer ce mouvement dans la communauté artistique franco-ontarienne. J’ai été conquise par la force du lien qui se crée entre étrangers, le temps d’un appel. On se dit bonjour, on se demande comment chacun vit le confinement, ensuite, on partage un moment de poésie, de douceur, d’humour, hors du temps.

Je vous invite à participer en vous inscrivant, ou encore en inscrivant vos proches, pour profiter d’un peu de poésie déposée au creux de l’oreille. Jeunes ou plus âgés, en maison pour aîné.e.s, ou encore vivant la solitude de façon plus aïgue en confinement – vous y êtes tous convié.e.s.

Merci aux artistes, à La Colline et au Théâtre Périscope d’avoir mis au monde une si belle initiative.

– Danielle Le Saux-Farmer,
directrice artistique du Théâtre Catapulte

 

Vous participez Au creux de l’oreille et désirez absolument payer? On ne vous arrêtera pas!

CLIQUEZ ICI

Choisissez le montant que vous voulez offrir parmi ceux qui sont proposés. Tous les profits seront remis aux artistes participants.